Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
13 janvier 2011 4 13 /01 /janvier /2011 20:45

 

 

Selon un récent sondage,  pour 56% de français les soldes sont une nécessité budgetaire.

 

 

 

Partager cet article
Repost0
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 12:07



La Lorraine et l'Alsace sont des régions propices aux fêtes de la Saint Nicolas
de revoir ces défilés, Saint Nicolas et tout ce qui tourne autour, me renvoie à mon enfance. Étant originaire des Vosges, j'ai souvent assisté à ces manifestation, notamment à Epinal.
Maintenant, j'en fait profiter mes enfants

Mais qui est Saint Nicolas? D'où provient sa légende?

Saint Nicolas est le saint patron et protecteur des petits enfants, il est devenu aussi celui de la Lorraine.
Il est fêté tous les 6 décembre. On retrouve des festivités de la Saint Nicolas surtout dans l’Est de la France, mais aussi et dans le Nord de la France, et également dans quelques pays d’Europe.

Il semblerait que la légende du Père Noël ait été créée à partir du personnage de Saint Nicolas.

L’histoire raconte  que le personnage de Saint Nicolas est inspiré de Nicolas de Myre, également appelé Nicolas de Bari. Il est né à Patara, en Asie Mineure, entre 250 et 270 après J-C, et décédé le 6 décembre, en 345 ou en 352, dans la ville portuaire de Myre en Asie Mineure. Il fût Evêque de Myre au 4ème siècle. Sa vie et ses actes sont entourés de légendes.Je vous renvoie à mon article  écrit l'année dernière sur Saint Nicolas.

Ce fut l’un des saints les plus populaires en Grêce et dans l’Eglise romaine.

Après sa mort, Saint Nicolas a alimenté une multitude de légendes qui reflètent sa personnalité généreuse.

Chaque épisode de sa vie a donné lieu à un patronage ou une confrérie d’un métier ou d’une région. C'est pourquoi on le retrouve beaucoup.

C’est aussi l’un des saints le plus souvent représenté dans l’iconographie religieuse. On le retrouve sur les vitraux des églises, dans les tableaux, représenté en statue, sur les taques de cheminée,  dans les dessins des images d’Epinal, etc…

Saint Nicolas, dans son costume d’évêque, est très souvent représenté avec un personnage sinistre, diront certains, qui fait peur aux petits enfants très souvent : le père Fouettard. 
Le père Fouettard est tout vêtu de noir, avec un balai ou un martinet. Il n’a pas le beau rôle si je puis dire, car il est chargé de distribuer les coups de trique aux vilains petits enfants, aux petits garnements, aux enfants qui n'ont pas écouté leurs parents.

La Saint Nicolas est aussi l’occasion pour les enfants de recevoir des cadeaux, trois semaines avant que le Père Noël ne passe dans les cheminées. A l'époque de mes parents, Noël et sa profusion de cadeau n'existait pas en temps que tel, comme nous le connaissons aujourd'hui. En fait c'est à la Saint Nicolas qu'il recevait leurs cadeaux. Noël conservait + son caractère religieux. La veille de la Saint Nicolas, mes parents et tous les enfants de la région,  plaçaient leurs souliers devant la cheminée avant d’aller se coucher. Ils déposaient aussi à côté de leurs chaussures, une carotte et des sucres pour la mule du Saint Nicolas et un verre de vin pour réchauffer le grand saint. Cela ne vous rappelle rien ! ! !

Depuis le XIIe siècle, on raconte que Saint Nicolas, déguisé, va de maison en maison dans la nuit du 5 au 6 décembre pour demander aux enfants s’ils ont été obéissants. Les enfants sages reçoivent des cadeaux, des friandises et les méchants reçoivent une trique donnée par le compagnon de Saint Nicolas, le Père Fouettard.


La Légende de Saint Nicolas veut que le saint ait ressuscité trois petits enfants qui étaient venus demander l’hospitalité à un boucher. Celui-ci les accueillit et profita de leur sommeil pour les découper en morceaux et les mettre au saloir. Sept ans plus tard, Saint Nicolas passant par là, demande au boucher de lui servir ce petit salé vieux de sept ans. Terrorisé le boucher prit la fuite et Saint Nicolas fit revenir les enfants à la vie.


Cette légende est même illustrée dans une chanson (article de l'année dernière avec la chanson et les paroles pour ceux que cela intéressent)

C'est ainsi que Saint Nicolas devint le patron des écoliers et petits garçons.

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2009 3 25 /11 /novembre /2009 21:00





Le 25 Novembre, jour de la Sainte Catherine, est le jour des Catherinettes. C'est le jour de la fête les jeunes filles de 25 ans qui ne sont pas encore mariées.

Selon la tradition, les jeunes filles soivent porter un chapeau extravagant aux tons jaunes et verts,  confectionné pour ou par elles,  et il doit être à leur image.
La couleur jaune symbolise la Foi et le vert la connaissance.
C'est une tradition qui remonte au Moyen Age et qui  persiste encore dans quelques villages et quelques villes, notamment à Paris.



Mais qui est Sainte-Catherine exactement
Son origine vient de Catherine d’Alexandrie, sainte légendaire, qui aurait été martyrisée le 25 novembre An 307.


Catherine d’Alexandrie, sainte, martyre et docteur de l’Église est née à Alexandrie au sein d’une famille noble. Elle se convertit au christianisme à la suite d’ une vision. Jésus, ému par sa ferveur, contracte avec elle un mariage mystique sous les yeux de Marie et de la Cour céleste.

Très intelligente, elle suit les cours des plus grands maîtres chrétiens et on dit qu’elle réussit à démontrer à 50 grands philosophes d’Alexandrie la vanité des idoles et la fausseté de leur foi, jusqu’à les convertir tous.

Impressionné, l’empereur Maxence lui propose un mariage royal, qu’elle refuse par fidélité envers son mari mystique. Humilié, l’empereur lui fera subir le supplice de la dislocation des membres sans succès, puis le supplice de la roue duquel elle sort indemne.

Elle finira décapitée le 25 Novembre 307 et deviendra la seule Sainte du paradis à posséder trois auréoles : la blanche des vierges, la verte des docteurs et la rouge des martyrs.


La tradition de Sainte Catherine remonte au Moyen âge.
A l’époque, les filles de 25 ans qui n’étaient pas encore mariées revêtaient des tenues et des chapeaux extravagants et se rendaient en cortège devant une statue de Sainte Catherine pour la parer de fleurs, rubans, chapeaux … On dit qu'elles coiffaient Sainte Catherine dans l’espoir de trouver un mari !


Aujourd’hui, c’est la mode, plus que le mariage qui est à l’honneur.


En 1920, la fête de la Sainte Catherine a été choisie en 1920 par les créatrices de mode et les couturières pour démontrer leur savoir faire et confectionner des chapeaux et des tenues fantaisistes.

Partager cet article
Repost0
20 novembre 2009 5 20 /11 /novembre /2009 20:19



Celle-ci n'est pas mal et parfois on marche sur la tête

Avoir un bébé qui ressemblerait à sa star préférée? Mais non allez vous me dire, ce n'est pas possible. Mais si et c'est ce qui est proposé au futur parents par une banque de sperme en Californie. Évidemment, les donneurs ne sont en aucun cas vos stars adulées , mais de hommes qui leur ressembleraient physiquement. Le succès est tel que l'entreprise compte ouvrir un bureau à New York.

Devant de tel comportement,  on se dit que la France nous protège de ce genre d'ineptie, par l'intermédiaire de la loi de bio-éthique. Et c'est vraiment très bien. Car on peut se demander jusqu'où ces dérives peuvent allez. Ne doit-on pas, quand on souhaite avoir un enfant, ou adopter un choisir, le prendre tel qu'il est. Quand vous avez un enfant naturellement, c'est la loi de la génétique qui s'applique et pas celle d'apprenti sorcier. L'enfant est comme il est. Alors pour l'adoption ou pour la procréation médicalement assistée, c'est à l'enfant qu'on donne une famille et pas à la famille que l'on donne un bébé, ressemblant à ce qu'il aimerait à tout point de vue.
Je me demande comment un enfant peut s'épanouir correctement quand on le choisi et on le façonne à sa façon, pour son petit plaisir personnel.

Enfin ce n'est que mon avis, et il n'engage que moi.... 

Partager cet article
Repost0
1 octobre 2009 4 01 /10 /octobre /2009 21:03



En 1980, l'Américain Denis Hope s'est déclaré propriétaire des planètes du système solaire, hormis la Terre, et de la Lune. Depuis la société, Lunar Embassy, vend des terrains extraterrestres. Et les 3,4 millions d'acquéreurs, dont Clint Eastwood et George Lucas, se réjouissent : en, quelques années, leurs biens n'ont cessée de prendre de la valeur.

"Nos amis" à 4 pattes ne voyageront plus dans les soutes, c'est fini.... enfin presque. La compagnie aérienne Pet Airways propose, depuis juillet dernier, des vols réservés aux chiens et aux chats. Ils voyagent en cabine et sont chouchoutés par le personnel... pour un prix de 149 dollar, minimum, soit 115 euros. Bon certains vont encore devoir attendre car à l'heure actuelle, seule 5 villes des Etats-Unis sont désservis.
Partager cet article
Repost0
16 mai 2009 6 16 /05 /mai /2009 20:02



source ARC

 

Notre organisme est doté d’un mécanisme qui est conçu pour éliminer ce que l’on peut appeler les « indésirables », c’est à dire les substances étrangères à l’organisme, les virus, les bactéries ou les cellules anormales, telles que les cellules cancéreuses.

Ce mécanisme est notre système immunitaire.

Il repose, de façon imagée, sur des cellules sentinelles qui surveillent en permanence les tissus de notre corps à la recherche des cellules anormales naissantes, pour les attaquer comme de véritables armes.

Malheureusement, ce mécanisme ne fonctionne pas toujours assez bien pour contrer la formation d’une tumeur.

Le principe de l’immunothérapie consiste donc à restaurer ou stimuler nos mécanismes de défense immunitaire pour détruire les cellules cancéreuses.


L’immunothérapie consiste à stimuler le système de défenses naturelles de notre organisme, notre système immunitaire, pour lutter contre les cellules cancéreuses.

Depuis longtemps les scientifiques ont décelé la relation complexe entre le système immunitaire et les tumeurs malignes. Ces connaissances sont en pleine évolution aujourd’hui et elle fait l’objet de progrès considérables.

L’immunothérapie est porteuse d’espoirs proches qui se concrétisent notamment sous la forme de vaccins qui devrait permettre, par exemple, d’éduquer l’organisme à réagir contre des agents infectieux ou des protéines spécifiques de certains cancers.

 

Un grand projet de recherche contre le cancer bronchique : les cancers du poumon constituent la 1ère cause de mortalité chez l’homme. Or les traitements actuels ne reposent que sur la chirurgie, la chimiothérapie et la radiologie. Les résultats sont malheureusement encore faibles dans la mesure où le taux de survie à 5 ans n’est que de l’ordre de 15%

Une équipe de chercheurs de l’unité d’immunologie de l’INSERM  de Villejuif, subventionné par l’Arc, travaille sur ce problème. Les travaux de cette équipe consistent à injecter aux patients des molécules exprimées par les cellules tumorales, dites antigènes tumoraux.

Ceci doit permettre de stimuler leur système immunitaire, afin qu’il reconnaisse et élimine de façon ciblée les tumeurs.


Dans un premier temps, il s’agit d’identifier de nouvelles cibles thérapeutiques, d’étudier leur impact sur le système immunitaire et de les exploiter dans un but bien précis : développer des vaccins curatifs adaptés au cancer du poumon.

Cette recherche est importante car elle concerne un cancer très grave, tant par le nombre de cas que par le taux de mortalité. Mais aussi parce qu’il offre, face au traitements conventionnels actuels, une réponse beaucoup mieux ciblée et entraînant moins d’effets secondaires.


Les résultats cliniques aujourd’hui dont encore assez limités en raison de l’insuffisance de la réaction immunitaire locale et de la résistance des cellules tumorales. L’un des principaux objectifs de ce projet est de parvenir à augmenter la réponse du système immunitaire.

 

 

Une autre équipe de chercheur de l’Unité d’immunologie de l’INSERM de Montpellier, cette fois travaille à mieux permettre aux cellules tueuses de jouer leur rôle.

Le système immunitaire est capable d’éliminer de l’organisme les virus, les bactéries, les cellules étrangères, ainsi que les cellules cancéreuses. Cependant, certaines cellules cancéreuses peuvent échapper à ce mécanisme de reconnaissance par les cellules du système immunitaire.

Les cellules tueuses ne les reconnaissent pas parce que ces cellules cancéreuses ont tendance à prendre l’expression de certaines de leurs molécules de surface.

L’objectif de cette équipe est de développer des outils performants pour pallier ce défaut d’expression des cellules cancéreuses.


Des protéines recombinantes ont été conçues dans ce but. Elles sont en cours de développement, avant que leur efficacité anti-tumorale ne soit évaluée dans un modèle d’étude pré clinique.

L’enjeu de ce projet est considérable, puisqu’il s’agit d’augmenter l’activité des cellules tueuses, qui sont des cellules du système immunitaire qui s’attaque notamment aux cellules cancéreuses.

Au cours de la croissance tumorale, les cellules cancéreuses ont tendance à prendre l’expression de certaines molécules de leur surface. Or ce sont ces molécules qui permettent aux cellules tueuses du système immunitaire de les reconnaître.

Ces chercheurs ont pour objectif de restaurer cette reconnaissance des cellules tumorales afin qu’elle n’échappent pas à la destruction.

 

 

Les avancées attendues par ces travaux sont extrêmement larges car elles permettront de faire progresser la lutte contre tous les cancers.

Partager cet article
Repost0
10 mai 2009 7 10 /05 /mai /2009 21:42



Le don d’organes : le don d’organe est un acte de générosité et de solidarité, cet acte est un don entièrement gratuit.

C’est également un acte anonyme, aussi bien pour le donneur, que pour le receveur. Toutefois la famille du donneur peut-être tenu au courant du résultat des greffes par les équipes médicales.

Le don d’organe ne peut intervenir qu’en cas de mort « cérébrale ». C’est un état particulier dans lequel le cerveau est irrémédiablement détruit, mais où les équipes médicales peuvent maintenir artificiellement l’activité cardiaque et la respiration durant quelques heures. D’où la nécessité d’une décision rapide pour organiser un éventuel prélèvement.

Le prélèvement est un acte chirurgical effectué avec toutes les précautions pour respecter l’aspect extérieur du corps. Il est alors rendu alors à la famille, selon les souhaits du défunt, ou, à défaut, selon ses décisions. Aucun frais relatif au transport du corps en rapport avec le prélèvement n’est à la charge de la famille.

 

Le don du corps :  Le don du corps n’est pas à confondre avec le don d’organes car il s’agit de léguer à la science son corps en totalité. Le corps servira alors à l’enseignement de l’anatomie aux futurs médecins et chirurgiens ou à des recherches médicales dans différents domaines.

Nous seul pouvons prendre cette décision, de notre vivant. C’est une démarche volontaire et personnelle. On peut exécuter cette démarche auprès de la Facultéde médecine de notre région qui délivrera alors une carte de donateur. Le corps ne sera, en aucun cas rendu à la famille. Il sera crématisé et les cendres seront dispersées de façon anonyme au Jardin du souvenir.

Afin de léguer son corps, une participation aux frais de fonctionnement du service est demandée à la constitution du dossier. Celle-ci varie selon les Facultés de médecine. Il convient d’informer la famille de ce choix, de cette décision, car c’est elle qui préviendra la Faculté.

Le donateur peut, à tout moment, révoquer sa décision. Il lui suffit simplement de retourner sa carte de donateur.

Partager cet article
Repost0
13 mars 2009 5 13 /03 /mars /2009 14:31
Voici quelques extraits de chansons des Restos du Coeur ainsi que l'histoire des Restos. J'espère que cela vous plaira autant qu'à moi.
On ne peut pas prédire l'avenir et qui sait  de quoi demain sera fait ?

L'histoire des Restos  :   tiré du site des Restaurants du Coeur.

Fondés par Coluche en 1985, les Restos du Cœur sont une association loi de 1901, reconnue d'utilité publique, sous le nom officiel de « les Restaurants du Cœur - les Relais du Cœur ». Ils ont pour but « d'aider et d'apporter une assistance bénévole aux personnes démunies, notamment dans le domaine alimentaire par l'accès à des repas gratuits, et par la participation à leur insertion sociale et économique, ainsi qu'à toute l'action contre la pauvreté sous toutes ses formes ».


Durant la première campagne des Restos, l'hiver 1985/1986, ce sont 8,5 millions de repas qui ont été servis. A l'hiver 2006-2007, ce sont 81,7 millions de repas qui ont été distribués par l'association. Lors de cette 22e campagne, les Restos ont franchi la barre d'un milliard de repas servis depuis leur création… En France, 3,7 millions de personnes gagnent moins de 645 euros par mois (plus de 7 millions si l'on se réfère au seuil de pauvreté européen).


Même si vingt ans plus tard, les carences alimentaires les plus graves ont presque disparu, la pauvreté a pris un autre visage. Et les Restos ont toujours cruellement leur place.


Au-delà de l'aide alimentaire, les Restos du Cœur étendent depuis dix ans leurs actions à l'aide à la personne et à l'insertion. Car pour sortir durablement de l'exclusion, un repas ne suffit pas. Il faut aussi retrouver un emploi et avoir un toit.

La plus grande partie des ressources de l'association provient des donateurs et des concerts des Enfoirés. Elles sont complétées par des subventions des collectivités publiques, nationales et européennes. Les Restos du Cœur sont très soucieux d'utiliser au mieux ces fonds publics et privés : les frais généraux sont réduits (moins de 10%) et les dépenses superflues éliminées. En conséquence, plus de 90% des ressources sont consacrés aux actions de l'association. L'activité de l'association ne s'exerce que sur le territoire français métropolitain. Il n'existe aucune association agréée en dehors de l'Hexagone, car cela nécessiterait des structures beaucoup plus lourdes et donc plus onéreuses. Et, parce que les législations et les règles fiscales sont différentes, aucune association basée ou opérant à l'étranger ne relève de l'association française.

Les Restos ont vingt ans. Ce sont désormais 75 millions de repas qui sont servis dans l’année grâce au soutien de 48 000 bénévoles et 470 000 donateurs.

Les Restos se sont battus pour sauver la loi SRU(Solidarité et Renouvellement Urbain) qui impose aux municipalités de construire 20% de logements sociaux dans leur commune et inscrire dans la loi le Droit opposable au logement. L’hébergement d’urgence n’étant pas adapté aux problèmes des personnes qui vivent dans la rue, et face au manque de solutions proposées, les Restos ont soutenu l’initiative de Médecins du Monde en distribuant des tentes aux sans-abris. Afin que les pouvoirs publics trouvent enfin des solutions durables pour que cesse ce scandale.

Les actions des Restos sont multiples  :
-  aide alimentaire
-  bébés du coeur
-  logement
-  insertion par l'emploi
-  aide aux gens de la rue
-  accompagnement scolaire
-  culture et loisirs





LES ENFOIRÉS FONT LEUR CINÉMA - VENDREDI 6 MARS 2009 20:45
Video
Envoyé par enfoires-restos-du-coeur sur wat.tv
Partager cet article
Repost0
2 février 2009 1 02 /02 /février /2009 14:54

Aujourd'hui c'est la chandeleur alors vive les crêpes.
Pour nous c'est déjà fait,comme mon homme est de permanence cette semaine,  nous les avons faites hier soir. Et oui, monsieur ne voulait pas être dérangé par un éventuel coup de téléphone pendant que nous nous sustentions....

Mais pour la petite histoire :

La Chandeleur, autrefois "Chandeleuse", se fête le 2 février, soit 40 jours après Noël.
Son nom vient du mot chandelle.  Ce jour-là, au cœur de l'hiver, les chandelles allumées devaient aider à avoir de bonnes récoltes.

A l’origine, à l’époque des Romains, il s’agissait d’une fête en l’honneur du dieu Pan. Toute la nuit, les croyants parcouraient les rues de Rome en agitant des flambeaux.


Pendant son règne, le Pape Gélase Ier (492-496) aurait fixé la date de la Chandeleur (originellement "Purification de la Vierge" ou "Hypapante") afin de récupérer ce rite païen et de lutter contre le paganisme et contre notamment Imbolc.

Imbolc est une fête Celte datée au 1erfévrier. Elle devint la saint Brigitte, saint irlandais bien connu. On suppose qu'en ce milieu de l'hiver, se déroulait une fête de purification de la maison durant laquelle le fait d'avoir du lait montrait que l'on pourrait bien terminer l'hiver. Et dans les maisons, il fallait avoir des chandelles …

Le jour de la Chandeleur est marqué de processions avec chandelles vers les églises.


Ce serait donc vers 472, que le pape Gélase 1erdécide de christianiser cette fête qui deviendra la célébration de la présentation de Jésus au temple. On organise alors des processions aux chandelles le jour de la Chandeleur, selon une technique précise.
Chaque croyant doit récupérer un cierge à l’église et le ramener chez lui en faisant bien attention à le garder allumé.
Un dicton de Franche-Comté dit d’ailleurs :

Celui qui la rapporte chez lui allumée
Pour sûr ne mourra pas dans l’année


Ce cierge béni est censé avoir d’autres pouvoirs. On dit que quelques gouttes de sa cire versée sur des œufs à couver en assurent une bonne éclosion. Mais aussi que sa flamme protège de la foudre si on l’allume pendant l’orage.



Entre temps, une autre tradition a vu le jour
: celle des crêpes. Cette tradition se rapporte à un mythe lointain selon lequel si on ne faisait pas de crêpes le jour de la chandeleur, le blé serait carié pour l’année.
Un dictons disait alors :

Si point ne veut de blé charbonneux
Mange des crêpes à la Chandeleur


D’ailleurs, en faisant les crêpes, il faut respecter une autre coutume, celle de la pièce d’or. En effet, les paysans faisaient sauter la première crêpe avec la main droite tout en tenant une pièce d’or dans la main gauche.
Ensuite, la pièce d’or était enroulée dans la crêpe avant d’être portée en procession par toute la famille jusque dans la chambre où on la déposait en haut de l’armoire jusqu’à l’année suivante. On récupérait alors les débris de la crêpe de l’an passé pour donner la pièce d’or au premier pauvre venu.
Si tous ces rites étaient respectés, la famille était assurée d’avoir de l’argent toute l’année.


Celui qui retourne sa crêpe avec adresse, qui ne la laisse pas tomber à terre
ou qui ne la rattrape pas sous la forme navrante de quelque linge fripé,
celui-là aura du bonheur jusqu'à la Chandeleur prochaine.


Aujourd’hui, les processions aux chandelles et autres rites n’existent plus mais on a conservé la tradition des crêpes.


 

Enfin, n’oublions pas les croyances liées à la météo.
En de nombreux pays, on croit que le jour de la Chandeleur, un ours sort de sa tanière. Si la température est douce et qu’il voit le soleil, il retourne vite reprendre son hibernage, car il sait que le beau temps ne durera pas. Un proverbe dans le Calendrier des bons laboureurs en 1628 disait :


Si fait beau et luit Chandeleur
Six semaines se cache l'ours.


Un autre proverbe français dit :


Si le deuxième de février
Le soleil apparaît entier
L'ours étonné de sa lumière
Se va mettre en sa tanière
Et l'homme ménager prend soin
De faire resserrer son foin
Car l'hiver tout ainsi que l'ours
Séjourne encore quarante jours.

Dans d'autres pays c'est la marmotte qui sort. Si elle voit son ombre, cela signifie qu'il y a du soleil, alors elle retourne vite continuer à hiberner car elle sait que l'hiver va encore durer. Un proverbe dit, à ce sujet :


Soleil de la Chandeleur
Annonce hiver et malheur.

Mais quoi qu’il arrive : qu'en ce 2 février, qu' il fasse beau, froid, pluvieux ou neigeux, n'hésitez surtout pas à confectionner quelques crêpes.
En dépit des proverbes et dictons, vous passerez un agréable moment autant à les faire qu'à les déguster !!!  Si ce n'est déjà fait, accompagnée d'une bonne bolée de cidre frais, que du bonheur. Que vos crêpes soit salées ou sucrées,régalez-vous !


Partager cet article
Repost0
4 janvier 2009 7 04 /01 /janvier /2009 14:58
La scarole est :
- dépurative,
- digestive 
- tonique,
- c'est un bienfait pour le foie.

La scarole est riche en vitamines A, C, P et Fer ; c'est une excellente source d'acide folique et de potassium. 

Elle est peu énergétique, elle est tout indiquée dans un régime ou quand on veut faire un peu attention,  mais attention aux assaisonnements !
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L 'antre de Virginie et compagnie
  • : Ce blog est un façon de faire partager à ma famille, nos amis, loins de nous, nos activités, notre vie. Je parle de ce qui m'a touchée, positivement ou négativement.Je posterai mes articles en fonction de mes possiblités, pas forcément quotidiennement
  • Contact

Recherche

Archives

Pages