Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 18:49

 

Dans 24 heures, le gouvernement australien pourrait entrer dans l'histoire en créant la plus grande réserve marine au monde -- 1 million de kilomètres carrés d'océan! A nous de saisir cette opportunité de protéger pour de bon les impressionnants récifs coralliens et des espèces menacées. Nos écosystèmes océaniques sont littéralement en train de mourir sous la pression incontrôlée de la pêche et de la pollution industrielles. Cette décision pourrait permettre de commencer à inverser la tendance. Mais les grands groupes de pêche commerciale s'opposent vigoureusement à cette initiative, et font passer les profits à court terme avant le bon sens. Nous ne pouvons pas laisser cela se produire -- déjà plus de 90% des gros poissons, comme le thon et les requins, ont disparu. Heureusement, le gouvernement australien a demandé l'avis des citoyens avant de prendre une décision finale. Ensemble, envoyons-lui une immense vague de soutien public dans les prochaines 24 heures pour l'exhorter à faire preuve d'audace et à protéger les océans de l'exploitation. Envoyez un message au ministre australien de l'environnement Tony Burke, puis partagez la pétition avec tous vos contacts.

  

http://www.avaaz.org/fr/save_the_coral_sea_fr/?fAUFybb&pv=51

 

2105_2011021212043314680_1_460x230.png

Partager cet article
Repost0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 10:36

Si seulement cela pouvait faire réfléchir !!!!!

   

Partager cet article
Repost0
4 novembre 2011 5 04 /11 /novembre /2011 20:53

Je suis dégoûtée à cette lecture, je le revois encore ce grand donneur de leçon..... il ferait mieux de balayer devant sa porte.....

 

ATT00001.jpg

 

 

 

Partager cet article
Repost0
22 octobre 2011 6 22 /10 /octobre /2011 14:16
Ce message pour faire passer une information, puisque rien n’est relayé par la presse en ce qui concerne les orthophonistes bien que 2000 orthophoniste aientmanifestés à Paris (soit 10% de la profession, ce n’est pas si fréquent !) le 6 octobre dernier.

En cause : la reconnaissance au grade master (bac +5). (Tiens donc comme pour l'éducation nationale ! !!!!!)

Pour l’instant la formation se fait... en 4 ans, pour un volume de 5 ans d’études (reconnu et validé par le ministère de l’Enseignement Supérieur et de la recherche).

Mais leur autre ministère de tutelle, la Santé, qui s’était engagé à suivre, tarde à se prononcer.

Or en septembre, la réforme LMD prendra effet et nous devrons nous affilier à bac+3 ou bac+5 : si ce n’est pas le master, ce sera donc la licence (+3). Ce qui signifie que la formation initiale baissera et que ils perdront tout simplement une grande partie de leurs compétences !
Ne pourrons plus prendre en charge, entre autres :
-les patients ayant fait un AVC,
-les personnes sourdes,
- ou avec une maladie dégénérative (Alzheimer etc.)
-et probablement les enfants handicapés, autistes ou porteurs de syndromes génétiques,
-sans compter qu'ils perdront la possibilité de recherche (si fondamentale dans cette profession ).
Bref cela signifierait donc : ne plus pouvoir prendre en charge certains patients et vouer l’orthophonie à sa belle mort.
Xavier Bertrand s’est engagé à se prononcer le 4 novembre

Si d’ici là, le cœur vous en dit, merci de signer cette pétition :

http://www.mesopinions.com/Pour-un-master-en-orthophonie-petition-petitions-2e1e448b34a0775971c9321315c49525.html
Afficher la suite
Partager cet article
Repost0
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 11:52

 

Qu'est-ce qu'un handicap?

Une tare que l'on ajoute à un champion  !

(définition du handicap à la base, étymologiquement)

 

Alors pourquoi ajouter un poids,

une étiquette, une exclusion....

A un individu en difficulté !

 

Donnons leur le même droit !

 

Paul Rachid Gents

Partager cet article
Repost0
7 mars 2011 1 07 /03 /mars /2011 12:08

L’HÔPITAL PUBLIC EST VOTRE NOTRE  HÔPITAL

 

Il NOUS FAUT LE DEFENDRE!

 

 

- Ça ’il assure des soins de qualité pour tous quels que soient les moyens de chacun.

- car  c’est là que se font les grandes recherches d’aujourd’hui qui permettront les progrès de demain.

c’est lui qui assure 80% des urgences,

il a fait face, par exemple,  hier à l’épidémie de SIDA,  à la canicule et peut-être faire face à une pandémie grippale , même si tout n'est pas idyllique.

- Défendez-le parce que c’est lui qui prend en charge les cas les plus graves ou les plus complexes à tous les âges de la vie.

- Défendez-le parce que les autres pays nous l’envient.

La loi HPST dite loi Bachelot a supprimé l’appellation de « Service Public Hospitalier». On joue peut-être sur les mots mais ils ont leur importance.

 

 La loi HPST ne parle plus que d’ « Établissement de Santé ». Malheureusement on peut dire qu'elle cherche à transformer l’hôpital public en entreprise.

 


Pour être rentable l’hôpital devra sélectionner les pathologies et les patients, et diminuer le nombre de personnels : moins d’infirmières, moins d’aides soignantes, moins de médecins, moins de secrétaires, moins d’assistantes sociales. Avec tous les risques sous jacents que cela implique (cf l'article publié Le témoignage d'une infirmière: )
 

Il est prévu de supprimer 20 000 emplois dans l’ensemble des hôpitaux.

 

C'est pourquoi nous devons tous nous sentir concerner . Si aujourd'hui , dans la mesure où nous sommes jeunes nous n'avons peut-être pas besoin de l'hôpital, il n'en sera probablement, pas de même dans quelques temps. A ce moment-là nous serons bien content de ne pas avoir un système délabrée. Il n'est pas parfait certes mais ce n'est pas en lui coupant les vivre qu'il le deviendra.

 

Voilà pourquoi je vous demande de bien vouloir signer cette pétition publique. C'est l'un des seuls moyens pour faire fléchir nos gouvernants

Merci d'avance

 

http://petition-mdhp.fr/index.html

Partager cet article
Repost0
6 mars 2011 7 06 /03 /mars /2011 10:11

Je tenais à vous faire partager ce témoignage, qui malheureusement reflète assez bien la réalité. il est certain que ce n'est pas partout pareil et que les manques de personnels ne sont pas identiques partout mais dans l'ensemble ce problème est récurrent et malheureusement s'il a des conséquences sur les soignants et leur santé, il est potentiellement dangereux pour les personnes soignées car dans de telle conditions les erreurs deviennent plus "facile". Malheureusement, on est pas sur du papier mais sur des personnes, des hommes et des femmes, pour qui une erreur dans ces conditions désastreuses peuvent s'avérer fatale

 

    "Je  suis assez catastrophée en ce moment, car dans aucun média,  aucune presse, même dans les discours de nos chers  politiques, personne ne parle de ce qui se passe du côté de  l'hôpital public... Et pourtant, moi qui le vis de  l'intérieur, je vous garantis qu'il y a de quoi sauter au  plafond (peut-être autant que les fautes d'orthographe dans  ce mail, je m'en  excuse...!).
      Tout  ce qui va suivre est un peu compliqué, peut-être, mais  nécessaire pour vous expliquer ce qui se passe sur le  terrain.
      Je  suis infirmière dans un service de Médecine adulte (Médecine  interne et thérapeutique, pavillon 5, hôpital Bellevue à  St-Etienne) avec une capacité d'accueil de 21 patients, dont  95% est muté directement des urgences. Autrement dit, la  plupart ne sont pas encore très stabilisés sur le plan  médical et ont donc besoin d'une surveillance étroite et  efficace de la part des infirmiers et aide-soignants. Les  femmes de ménage (ASH) ont elles aussi un rôle important,  car au détour d'un couloir ou pendant qu'elles nettoient une  chambre, elles peuvent être les premiers signaux d'alarme  d'un patient en détresse. Sans parler de leur travail  primordial pour assurer l'hygiène des services, rôle majeur  dans la lutte des infections  nosocomiales.
 

    Nos  équipes s'organisent ainsi : (les équipes de jour et de nuit  sont indépendantes, je ne travaille que le jour  matin-soir)
     2  infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le  matin
     2  infirmières + 2 aide-soignantes + 1 ASH le  soir
    1  infirmière + 1 aide-soignante la  nuit

     Ceci  est ce qu'on appelle le service minimum, autrement dit,  c'est le minimum réglementaire pour assurer la sécurité des  patients. Or il faut savoir que nous n'avons jamais de  personnel en plus et que la tendance actuelle est de nous  faire tourner en sous-effectif de manière presque  systématique les soirs et les week-end, soit un seul  infirmier pour 21 patients.

    Depuis  2 mois, une de mes collègues infirmières a démissionné et  n'est pas remplacée, une autre est en arrêt de travail qui  risque d'être prolongé et n'est pas non plus  remplacée. Nous ne sommes donc plus que 6 infirmiers au lieu  de 8 à assurer un roulement sur 4 semaines, jours de  semaine, week-end et fériés compris. Alors nous effectuons 1  puis 2 puis 3 week-end supplémentaires (nous en travaillons  déjà 2 sur 4 habituellement) et ainsi de suite pour que le  service tourne, avec des jours de repos qui sautent et des  alternances de rythme incessantes. Si bien qu' il devient  impossible de prévoir quoi que ce soit en dehors de la vie  au CHU, sous peine de devoir annuler au dernier moment pour  cause : boulot!

    Samedi  dernier, une autre collègue s'est arrêtée  et, étant la seule infirmière du soir, il n'y avait donc  personne pour prendre la relève du matin... C'est un  infirmier des urgences qui a été détaché de son service pour  venir dans le nôtre, qui a assuré les soins de nos 21  patients, alors qu'il ne les connaissait pas, et qui a dû  faire face en plus à une situation d'urgence vitale de l'un  d'eux...

    Une  des ASH est arrêtée depuis 1 an en étant remplacée de  manière très ponctuelle, obligeant les 3 ASH restantes du  service à se partager un roulement sur 4 semaines, jours de  semaine, week-end et fériés compris. Leur tâche est de  nettoyer à elles seules, tous les jours, la totalité des 16  chambres du service de fond en comble (vitres, mobilier,  murs, WC), les bureaux médicaux, les pièces de vie (office,  douche, WC, couloirs), la salle de  soins...

    Il  faut savoir que le CHU de St-Etienne est en pleine  réorganisation, puisqu'un gros complexe est en fin de  construction à l'hôpital Nord, promettant parait-il des  technologies de pointe, des locaux modernes et surtout des  soins efficaces et de  qualité...

     Alors  expliquez-moi comment être à la hauteur de ces exigences  quand le personnel est déjà largement en sous-effectif?  L'hôpital refuse d'embaucher, car déficit budgétaire, mais  préfère faire appel à l'intérim, qui coûte plus cher que des  contractuels...

   Hier,  j'étais normalement en 'repos' et j'ai passé une bonne  partie de ma journée à démarcher la Médecine du Travail, les  syndicats et à parler avec notre chef de service, pour  essayer de trouver des solutions pour que notre direction  nous entende...

   Nous  sommes par chance soutenus par notre chef de service, qui  connaît la valeur de notre travail et sait que nous ne  protestons pas pour rien. Il nous connaît suffisamment pour  lui même remuer ciel et terre pour qu'on s'occupe du sort  des soignants à l'hôpital. Il nous soutient par ce que  lui-même est très inquiet de la situation et voit notre  gouvernement asphyxier le service public hospitalier, or lui  a choisi de travailler au CHU par foi en ce service public  et dans le respect du serment d'  Hippocrate.

     Je  dors très mal et pour être honnête je pense au boulot  constamment. J'ai peur que le stress me fasse oublier un  soin, que la pression m' empêche de prendre le temps avec un  patient déprimé, que la fatigue me fasse faire un mauvais  calcul de dose, administrer un produit au mauvais patient...  J'ai peur que ce métier que j'aime me transforme en  assassin, involontaireme nt, par ce qu'on aura laissé la  situation se dégrader. Parce que nous sommes tous  responsables : je suis l'infirmière d'aujourd'hui mais nous  sommes tous les patients de demain. VOUS pouvez être au bout  de ma seringue, ou votre mari, votre enfant, votre  proche.

     Je  vis l'insécurité dans mon travail, alors que je le maîtrise  pourtant. Mais je suis humaine avant  tout.

    Vous  serez ceux qui pâtirez du manque de soignants dans les  services : je n'aurai pas pu prendre le temps de vous donner  des nouvelles du patient que vous aimez, je n'aurai pas pu  gérer 2 situations d'urgence à la fois... Faut-il attendre  qu'il y ait des morts pour réagir et prendre conscience de  ce qui se passe dans les  hôpitaux???

    Aujourd'hui,  j'ai besoin de vous. Merci de bien vouloir transférer ce  mail de manière la plus large possible, pour informer le  plus de monde possible. Si vous connaissez des personnes du  monde hospitalier, journalistique, politique ou autre,  n'hésitez pas à les solliciter.

    Il  faut se mobiliser en masse pour être plus efficace, moi  toute seule, je n'intéresse personne.'

 Merci  pour votre  attention!"

Partager cet article
Repost0
25 novembre 2010 4 25 /11 /novembre /2010 17:32

 
 
 
 30 secondes sur le net pour vous mettre ce message que j'ai reçu et que je transmets. Je suis vraiment atterrée . 
 
 C'est très  grave, car si cela est vraiment véridique, nos politiques détériorent nos conditions de santé et ce  tous les jours !!!

 


  
 Je fais donc  suivre ...

 

"Il faut que je vous raconte la dernière de Roselyne, et je compte sur vous pour faire passer !Aujourd'hui, j'avais formation obligatoire sur les prélèvements (sanguins et autres).Là, le directeur du principal labo avec lequel notre hôpital travaille nous apprend (tenez-vous bien !) que nous, les infirmières, n'avons plus le droit de faire les prises de sang !!!D'après la dernière ordonnance de notre chère ministre de la santé (donc, pas de passage devant députés et sénateurs !), les laboratoires, pour subsister, devront passer une certification assez contraignante et compliquée, et pour ce faire, doivent, entre-autres, se porter garants du préleveur (c'est à dire, nous, en l'occurrence !).
 
 Conséquence immédiate : les infirmières ne seront autorisées à prélever que si elles ont été formées et agrées par le labo dans lequel le prélèvement est analysé ! Exit, donc, les infirmières intérimaires ou remplaçantes...
 Seconde conséquence, et non des moindres : les prélèvements à domicile seront désormais interdits ! Les patients devront donc se rendre au laboratoire par leurs propres moyens, quel que soit leur état ou bien se faire hospitaliser !Troisième conséquence : les laboratoires étant tenus de s'équiper de machines hyper-performantes, avec le moins de personnel possible, (ah oui, parce que j'ai oublié de vous préciser que l'état a décidé de diminuer fortement le remboursement des examens sanguins aux laboratoires !) pour pouvoir continuer à fonctionner, ils vont devoir se regrouper (but final avoué : 1 à 2 labos seulement par département !!!). 
Bref, les hôpitaux de taille moyenne qui possèdent leur propre labo vont le fermer (c'est déjà fait à Paoli-Calmette, par exemple, Cavaillon et Orange vont suivre) et il faudra donc se déplacer vers un grand plateau technique pour faire les examens qui ne sont pas hyper-courants. Comme ces grands plateaux techniques seront les seuls à accueillir une grande partie des examens à réaliser, nous n'aurons les résultats qu'au bout de plusieurs jours (et mieux vaut ne pas en avoir besoin un vendredi après-midi !)Enfin, cerise sur le gâteau : en toute discrétion, il a été décidé que désormais le directeur d'un labo n'a plus besoin d'être biologiste !
 La Générale de Santé, ainsi que d'autres grands groupes financiers sont donc en train de racheter tous les labos de France et de Navarre et il devient donc impossible à un médecin biologiste de posséder son propre labo...
 Voilà, je ne peux vous conseiller qu'une seule chose : surtout, ne tombez pas malade ! Et si toutefois cela vous arrivait malgré tout, déménagez aussitôt vers une grande ville, seul moyen d'ici très peu de temps de pouvoir être soigné dans des conditions acceptables !P.S. : Je viens d'entendre aux infos que le gouvernement envisage sérieusement de réduire les cotations des examens radiologiques :     ça ne vous rappelle pas quelque chose ???
 Nous avions le meilleur système de santé au monde, mais c'était avant que le gouvernement Sarkozy n'arrive au pouvoir !Encore un grand merci à tous ceux qui ont voté pour lui !!!"

 

Une infirmière démoralisée et dégoûtée...
 

 

Voici la réponse d'une biologiqte  :

 

"Bonjour,

Étant biologiste directrice d'un petit labo (3 personnes) de proximité,Je confirme cette info. L'ordonnance est passée en janvier 2010 et nous avonsjusqu'en 2013 pour nous mettre aux nouvelles normes. Ce qui est totalement impossible pour les petits et moyens labos vu le coût car bien évidemment tout cela n'est pas gratuit. Donc pour ma part, étanttrop petite, je suis condamnée à disparaître!!! A 54 ans c'est un peu dur à avaler!!! Quant aux regroupements de labos c'est un pis aller,pour faire face aux structures financières qui attendent ( comme pour les cliniques) de racheter et rentabiliser au maximum aux dépens de la relation avec les patients. Des labos traitant plus de 1000 dossiersjours ne peuvent être à l'écoute de la personne. Et effectivement à terme il n'y aura plus que 1 ou 2 labos par département y compris pour les labos des petits hôpitaux. Ceci est le système américain, allemand,et autres pays européens.Voilà donc l'avenir de la santé vendue aux grands groupes financiers."

 

Cela laisse songeur et en dit long sur le devenir de notre système de santé.Plutôt que de s'attaquer aux véritables problèmes, c'est encore sur les mêmes que l'on tape....

 

 

 


 
 


 
 
 


 
 

Partager cet article
Repost0
6 novembre 2010 6 06 /11 /novembre /2010 14:53

Vendredi soir en regardant les informations régionales où il parlait de la réouverture du Mémorial de Verdun suite à son cambriolage, j'ai découvert ce stupéfiant casse et je dois avouer que cela m'a profondément attristée.

 

 

Et oui, cela peut paraître tellement dégoûtant et impensable mais  a quelques jours des célébrations de l’armistice de la guerre 1914-1918, et ce dans la nuit du 26 au 27 octobre d'après ce que j'ai pu lire, des cambrioleurs ont dérobé 11 armes et 34 casques et souvenirs militaires exposés au Mémorial de Verdun. (Je vous ai mis le lien si vous vouliez allé faire un petit tour sur le site du Mémorial).

 

Selon le procureur, le préjudice de ce casse serait estimé à « plusieurs dizaines de milliers d’euros ». Mais à cela il faut ajouté les frais de réparation qui s'élève selon le reportage des journaliste à près de 60 000 euros.  

 

Ces voleurs ont brisé une vingtaine de vitrines. D'après certaines constatations, ces gredins se seraient introduits à l’intérieur du Mémorial grâce à un échafaudage installé pour le ravalement d’une de ses façades. Il semblerait que le système d’alarme aurait pourtant bel et bien fonctionné mais la société de gardiennage chargée de la sécurité du site n’aurait pas jugé utile de se déplacer.... (cela laisse songeur)

 

« On ne sait pas si les auteurs ont voulu voler des armes qui sont normalement neutralisées, par exemple pour faire peur, ou si le larcin est destiné à la revente sur le marché des collections » a déclaré le procureur de Verdun.

 

Dernièrement deux autres cambriolages ont eu lieu, et les objets dérobés  sont très similaires. Il y au celui du  fort de Vaux, où une quinzaine de copie d’uniformes et 400€ se sont volatilisés.  Et,  il y a quelques semaines, c'est au tour de l'ouvrage de la Falouse d'être visité.

 

Les personnes qui ont fait ça sont des gens sans coeur, sans civisme, c'est une véritable  profanation, car c'est bien un sanctuaire que ces personnes ont violé . Ce n’est pas un musée au sens propore du terme, c'est un mémorial , un lieu chargé de mémoire  voulu les Poilus qui a été souillé.  Car ce site a pour vocation de rassembler les objets ayant trait à la bataille de Verdun, qui dura du 21 février au 18 décembre 1916. Environ 306.000 soldats français et allemands y perdirent la vie et 400.000 furent blessés.

  

 C'est une partie de notre histoire qui est parti. et puis ils sont également  vandales, car ils ont tout cassé pas mal de choses à l'intérieur comme les vitrines. Et chapeau à la société de surveillance qui s'est magnifiquement déplacée ! ! !



Nous sommes déjà allé plusieurs fois à Verdun avec Bruno et dernièrement en allant chez des amis à Verdun, Guillem nous a posé beaucoup de questions,  a voulu s'arrêter pour voir certaines tranchées comme celles des baïonnettes. Il nous a demandé pour y retourner. Nous lui avons dit que nous l'y amènerons mais quand il fera meilleur  car quand nous y sommes passés il ne faisait pas un temps génial, froid, pluvieux et du brouillard. Cela nous donne une idée de ce que nos anciens ont vécu dans l'enfer de la Meuse

C'est un lieu chargé d'émotions. 

 

Partager cet article
Repost0
3 novembre 2010 3 03 /11 /novembre /2010 09:42

Je transmets ce message que j'ai reçu pour aider Sakineh face à la barbarie rétrograde de certains. Difficle de croire que cela existe encore aujourd'hui et pourtant cela se répend et pas besoin d'aller très loin. Après la mobilisation internationnale, Sakineh avait obtenu un légé sursis et surtout pas de mort pat lapidation mais c'était sans compter sur les mollas...

 En bref :

 

 " L'Iran pourrait exécuter Sakineh Ashtiani demain. Nous l'avons sauvée de la lapidation, il nous reste quelques heures pour appeler les principaux dirigeants à prendre des mesures urgentes pour empêcher cette exécution honteuse.

 

L'Iran pourrait exécuter Sakineh Ashtiani dans les heures qui viennent.

Notre mobilisation mondiale a stoppé la terrible sentence de lapidation en juillet dernier. Aujourd'hui, nous avons quelques heures pour lui sauver la vie.

 

Les alliés de l'Iran et les principaux membres de l'ONU sont notre meilleur espoir -- ils pourraient persuader l'Iran de renoncer à une exécution très suivie et au coût politique important. Cliquez ci-dessous pour leur envoyer un appel urgent à l'action et faites suivre le message à tous -- cela ne vous prendra que 3 minutes et nous sommes sa dernière chance:

http://www.avaaz.org/fr/24h_to_save_sakineh/?vl

 

Le cas d'adultère impliquant Sakineh est une affaire honteuse et tragique reposant sur de nombreuses violations des droits humains. Elle a d'abord été condamnée à la lapidation. Mais le gouvernement iranien a révoqué cette sentence après la mobilisation mondiale lancée par ses enfants et dénonçant une farce de procès -- Sakineh ne comprenait pas la langue utilisée par le tribunal, et les actes d'adultère dont on l'a accusée seraient survenus après la mort de son mari.

 

Puis son avocat a été contraint à l'exil, et l'accusation a imaginé de nouvelles poursuites pour lesquelles elle serait exécutée: le meurtre de son mari. Bien qu'il s'agisse d'une double poursuite, puisqu'elle croupie déjà en prison pour complicité présumée dans ce crime, Sakineh a été torturée, a "avoué" lors d'une confession mise en scène à la télévision nationale, et a finalement été reconnue coupable. Depuis, le régime a arrêté deux journalistes allemands, ainsi que son avocat et son fils, qui a mené avec courage la campagne internationale pour sauver sa mère. Ils sont tous emprisonnés et le fils et l'avocat de Sakineh ont eux aussi été torturés et n'ont accès à aucun avocat.

 

A présent, les militants iraniens des droits humains affirment que Téhéran vient de donner l'ordre d'exécuter immédiatement la peine de mort visant Sakineh. Elle figure sur la liste des exécutions et les prochaines ont lieu demain.

 

Notre campagne tenace a conduit l'Iran à renoncer à la mise à mort de Sakineh par lapidation et a attiré l'attention des dirigeants des pays ayant une influence sur l'Iran, comme la Turquie et le Brésil. Nous devons aujourd'hui faire entendre nos voix au plus vite pour empêcher son exécution et tout traitement inhumain, et pour la libérer ainsi que son fils, son avocat et les journalistes allemands emprisonnés. Envoyez un message et diffusez cet appel urgent à vos amis et vos proches:

http://www.avaaz.org/fr/24h_to_save_sakineh/?vl

 

Un gigantesque appel de l'opinion publique a l'autorité morale nécessaire pour empêcher les crimes les plus odieux. Utilisons ces prochaines heures pour envoyer un message clair -- le monde est attentif et nous unissons nos voix aujourd'hui pour sauver la vie de Sakineh et dénoncer partout l'injustice dans le monde.

 

Avec espoir et détermination,

Alice, Stephanie, Pascal, Giulia, Benjamin et toute l'équipe d'Avaaz

 

Sources:

 

Sakineh pourrait être exécutée en Iran mercredi, NouvelObs:
http://tempsreel.nouvelobs.com/actualite/monde/20101102.OBS2195/sakineh-pourrait-etre-executee-en-iran-mercredi.html

 

Communiqué du Comité international contre la lapidation (en anglais):
http://stopstonningnow.com/wpress/4194

 

Iran: les comités de soutien à Sakineh redoutent une exécution imminente, AFP:
http://www.google.com/hostednews/afp/article/ALeqM5gLkSHuZ8nmtuGN-FF63qMt4YEDMw?docId=CNG.9a39f47e52f9072d76bbc16bfadabde8.501

 

Iran : Sakineh pourrait être exécutée mercredi, Le Parisien:
http://www.leparisien.fr/international/iran-sakineh-pourrait-etre-executee-mercredi-02-11-2010-1133070.php "

Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : L 'antre de Virginie et compagnie
  • : Ce blog est un façon de faire partager à ma famille, nos amis, loins de nous, nos activités, notre vie. Je parle de ce qui m'a touchée, positivement ou négativement.Je posterai mes articles en fonction de mes possiblités, pas forcément quotidiennement
  • Contact

Recherche

Archives

Pages